22/07/2007

un événement

Il existe toujours un événement dans nos vies qui est responsable du fait que nous avons cessé de progresser. Un traumatisme, une défaite particulièrement amère, une désillusion amoureuse, ou même que nous n’avons pas bien comprise finit par nous rendre lâches, et nous n’avançons plus. Le sorcier, dans le processus de croissance de ses pouvoirs occultes, doit d’abord se délivrer de ce « point d’accommodation », et pour cela il doit revoir sa vie et découvrir où il se trouve. on ne peut jamais répéter un coup, J’avance dans mon art en captivant le public, grâce aux coups réussis ou manqués, ce qu’il attend. Le plus intéressant c’est de recommencer des centaines, des milliers de fois, jusqu’à ce que l’idée du tableau réussi soit atteinte ; une victoire. A ce moment –là, mon guide trace mes mouvementsJe remercie Dieu chaque jour de ma vie, et je dis les choses les plus importantes que j’ai à dire, je les mets dans mes tableaux, la condition humaine nous fait partager seulement ce que nous avons de meilleur, parce que l’histoire raconte qu’à un moment déterminé de notre vie, nous atteignons notre limite nous sommes toujours en quête de quelque chose.Et si mon âme, qui est à la porte de ma vie, décide de s’en aller, cela ne changera pas grand-chose dans ma vie.La peinture sera toujours la pointe visible d’une montagne entre les nuages, ou une île dans l’océan : la lumière frappe là, tout semble à sa place, mais sous la surface il y a l’inconnu, les ténèbres, la quête incessante de soi-même.Il n’y a rien de plus ennuyeux que d’expliquer sa création, ce que vous voyez sous vos yeux s’explique par soi-même, sinon vous ne viendriez pas.Tout est programmé d’avance, ce que nous faisons n’est rien sans rien, il faut écouter et regarder les signes du destin, qui se présentent à nous chaque instant de notre vie.

11:00 Écrit par colette-pellet dans tableaux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.